Raspberry Pi : Installation et configuration de Raspbian Jessie

/, OS X, Raspberry pi, Raspbian/Raspberry Pi : Installation et configuration de Raspbian Jessie

Bonjour,

Dans cet article nous allons voir comment installer et configurer un Raspberry Pi (modèle 2 B) sans écran, ni clavier.
Ce petit ordinateur a tout d’un grand sauf le prix, son utilité n’est plus à démontrer en société ainsi que dans les entreprises.

1. Achat

Voici les références des produits utilisés pour cet article :

Un boitier de votre choix, en voici deux que nous possédons :

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le modèle 3 est sorti, il bénéficie du Bluetooth,une carte Wi-Fi intégrée ainsi qu’un meilleur processeur. Ce n’est pas obligatoire de passer sur ce modèle, tout dépend vos usages.

Raspberry Pi setup

2. Choix du système d’exploitation

Le site de Raspberry propose différents systèmes d’exploitation.

RaspberryPi-OS

Nous allons travailler avec RASPBIAN qui est un dérivé de Debian optimisé pour notre périphérique.

Raspbian-Jessie

Deux versions sont proposées :

  • RASBIAN JESSIE : avec l’interface graphique.
  • RASBIAN JESSIE LITE : sans interface graphique.

Faites votre choix en fonction de votre besoin. Par exemple, dans le prochain article nous mettrons en place un serveur VPN, nous n’avons aucunement besoin d’une interface graphique pour la configuration. Nous allons travailler avec la version Lite de RASPBIAN.
Par ailleurs nous vous conseillons le téléchargement de l’image en Torrent pour l’obtenir rapidement.

Si vous avez envie de tester les autres systèmes d’exploitation, télécharger NOOBS qui vous permettra lors de l’initialisation du Raspberry de choisir votre système d’exploitation, comme le montre la section « Downloads » du site officiel.

3. Installation du système d’exploitation sur la carte SD

Ces manipulations vont être réalisées depuis un Mac, vous pouvez également les effectuer depuis Linux (mêmes manipulations) et Windows en passant par le logiciel PuTTY.
Voici le lien de la documentation officiel.

Une fois votre système téléchargé, décompresser le fichier zip pour obtenir un fichier img (4x plus volumineux).

Insérer votre carte Micro-SD dans l’adaptateur SD, brancher la carte sur votre ordinateur*, puis lancer le Terminal en entrant la commande suivante :

df -h

Voici le résultat, nous allons nous intéresser à la dernière ligne.

df -h

Il s’agit de notre carte SD, nous allons devoir démonter notre volume afin de pouvoir écrire dessus à l’aide de la commande :

diskutil unmount /dev/disk3s1

diskutil unmount /dev/disk3s1

Nous allons maintenant écrire sur notre carte SD, le but étant de transférer le fichier img sur la carte.

sudo dd bs=1m if=CHEMIN VERS VOTRE IMG (ex : ~/Downloads/Raspbian.img) of=/dev/rdisk3

L’opération prend 1 à 2 minute(s), notez bien qu’il s’agit dans cet article d’un système Mac et nous avons remplacé sdisk3 par rdisk3 afin d’écrire plus vite sur la carte.

sudo dd bs=1m if= of=/dev/rdisk3

Raspbian est installé sur la carte SD.

*La procédure diffère sous Windows, vous pouvez par exemple utiliser Win32 Disk Imager (en préciser le fichier image et la destination).

4. Premier démarrage et adresse IP

Insérer la carte micro SD (sans l’adaptateur) sous la carte mère du Raspberry Pi, relier le câble RJ 45 à votre routeur et sur le port Ethernet du RPi. Pour finir, brancher l’alimentation micro USB.
Premier constat : il n’y a pas de bouton « Power » ! Le RPi s’allume dès qu’il est relié au secteur.
Pas la peine d’insérer la carte Wi-Fi pour le moment.

Notre RPi est démarré, mais nous ne savons pas quelle adresse IP lui à attribué le serveur DHCP. Ici c’est notre routeur qui fait office de serveur DHCP, nous nous connectons sur ce dernier (http://192.168.1.1 par exemple) afin d’identifier le RPi sur le réseau.
Adapter cette étape à votre configuration réseau.

Raspberry-1st-boot-livebox

Nous voyons que notre RPi s’appelle « rasberrypi » et à pour adresse IP « 192.168.1.28 ».
Nous allons nous connecter en SSH afin d’accéder à notre nouvelle machine. Les identifiants par défaut sont : login : pi / password : raspberry

Dans un Terminal entrer la commande :

ssh pi@adresseip

Entrer le mot de passe (raspberry).

SSH-raspberry-pi

Nous allons finaliser la configuration via la commande :

sudo raspi-config

Un écran bleu et gris s’affiche.

raspi-config_1

Configurer les étapes suivantes :

  • Expand FileSystem : Étendre l’utilisation de la carte SD à l’ensemble de l’espace disque.
  • Change User Password : Changer le mot de passe par défaut
  • Internationalisation Options : Régler les paramètres de langue (fr_FR.UTF-8) et le fuseau horaire (Europe, Paris)

Nous avons laissé par défaut le reste des autres options. Valider avec la touche tabulation de votre clavier, et redémarrer.

raspi-config_2

Reconnectez-vous en SSH.

ssh pi@adresseip

5. Configuration de la carte Wi-Fi

Insérer votre carte Wi-Fi USB sur l’un des 4 ports USB.

Vérifier que la carte Wi-Fi est bien détectée à l’aide de la commande :

lsusb

lsusbLa carte est détectée sur le port USB 1.

Nous allons configurer les paramètres réseaux avec l’éditeur nano.

sudo nano /etc/network/interfaces

Remplacer la configuration existante par celle-ci :

# interfaces(5) file used by ifup(8) and ifdown(8)

# Please note that this file is written to be used with dhcpcd
# For static IP, consult /etc/dhcpcd.conf and 'man dhcpcd.conf'

# Include files from /etc/network/interfaces.d:
source-directory /etc/network/interfaces.d

#auto lo
#iface lo inet loopback

#iface eth0 inet manual

#allow-hotplug wlan0
#iface wlan0 inet manual
   # wpa-conf /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf

#allow-hotplug wlan1
#iface wlan1 inet manual
   # wpa-conf /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf


auto lo

iface lo inet loopback
iface eth0 inet dhcp

allow-hotplug wlan0
# iface wlan0 inet manual
# wpa-roam /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf
# iface default inet dhcp

auto wlan0
iface wlan0 inet dhcp
wpa-ssid "SSID DE VOTRE WI-FI"
wpa-psk "MOT DE PASSE DE VOTRE WI-FI"

Nous avons commenté la configuration par défaut et reécris une nouvelle pour wlan qui est notre interface Wi-Fi.
Ajouter le nom de votre connexion Wi-Fi et son mot de passe.
Sauvegarder en appuyant sur les touches CTRL + O et appuyer sur la touche ENTER pour valider.

Redémarrer votre RPi.

sudo reboot

Après le redémarrage, vous pouvez retirer votre câble RJ-45.

Entrer la commande :

iwconfig

Afin de permettre de vérifier votre configuration sans-fil.

iwconfig

6. Nommer votre RPi

Notre RPi est connecté en Wi-Fi, pour se connecter un SSH retourner sur l’interface DHCP et regarder quelle adresse IP est attribuée à la carte Wi-Fi.
Nous allons renommer notre RPi qui s’appelle pour le moment « raspberrypi », il y a 2 fichiers à éditer :

sudo nano /etc/hosts

La dernière ligne nous intéresse, ajouter le nom de votre machine, ici RPi-VPN.

127.0.0.1       localhost
::1             localhost ip6-localhost ip6-loopback
ff02::1         ip6-allnodes
ff02::2         ip6-allrouters

127.0.0.1       RPi-VPN

Puis, l’autre fichier de configuration :

sudo nano /etc/hostname

Ajouter le même nom que précédemment.

RPi-VPN

Redémarrer votre RPi.

sudo reboot

7. Attribuer une IP fixe

Deux méthodes, soit dans le fichier de configuration réseau, soit depuis l’interface DHCP de votre routeur ou solution DHCP.
Nous allons utiliser la seconde méthode.

Dans un premier temps, récupérer l’adresse MAC de la carte réseau Wi-Fi :

ifconfig | grep wlan0

Copier le résultat dans votre presse papier (de la forme AA:BB:CC:DD:EE:FF).

Aller dans votre interface DHCP et ajouter le bail statique :

baux-statiques-dhcp

Nous voyons que nous avons 2 RPi (seulement 1 va nous intéresser) qui ont chacun une adresse IP attribuée dans cette section. En général il suffit de préciser l’adresse MAC ou le hostname et l’adresse IP interne souhaitée.
Une fois ces paramètres validées, redémarrer votre RPI.

sudo reboot

8. Partage de fichiers* (étapes Mac OS X)

Notre RPi est opérationnel, cependant nous allons faciliter son administration, et allons commencer par permettre depuis notre ordinateur de type Mac, le transfère des fichiers plus facilement.

Dans un premier temps il faut mettre à jour notre RPi avec les commandes suivantes :

sudo apt-get update -y && sudo apt-get upgrade -y

-y nous permets de valider les paquets automatiquement.

Installer Nettalk pour le partage de fichiers :

sudo apt-get install netatalk

Installer Avahi pour rendre visible le RPi depuis le Finder :

sudo apt-get install avahi-daemon

Entrer cette commande afin de démarrer le démon automatiquement :

sudo update-rc.d avahi-daemon defaults

Configurer le service AFP en créant le fichier de configuration :

sudo nano /etc/avahi/services/afpd.service

Collez cette configuration dans le fichier :

<?xml version="1.0" standalone='no'?><!--*-nxml-*-->
<!DOCTYPE service-group SYSTEM "avahi-service.dtd">
<service-group>
   <name replace-wildcards="yes">%h</name>
   <service>
      <type>_afpovertcp._tcp</type>
      <port>548</port>
   </service>
</service-group>

Configurer le service Bonjour :

sudo nano /etc/avahi/services/rfb.service

Collez cette configuration dans le fichier :

<?xml version="1.0" standalone='no'?>
<!DOCTYPE service-group SYSTEM "avahi-service.dtd">
<service-group>
  <name replace-wildcards="yes">%h</name>
  <service>
    <type>_rfb._tcp</type>
    <port>5901</port>
  </service>
</service-group>

Relancer le service :

sudo service avahi-daemon restart

Le RPi apparaît alors dans votre Finder, connectez-vous avec les identifiants (pi:password).
Pour écrire sur le disque, aller dans le dossier « Home Directory ».

RPi-Finder

*Si vous voulez en faire de même depuis Windows, installer samba.

9. Connexion VNC

Si vous avez installé RASPBIAN en version complète, vous bénéficiez de l’interface graphique, seulement vous ne pouvez pas vous y connecter. Nous allons corriger ce petit désagrément.

Installer ThightVNC Server

sudo apt-get install tightvncserver

Lancer VNC Server :

vncserver

Vous allez devoir créer un mot de passe pour la connexion VNC.

ATTENTION : la taille du mot de passe est de 8 caractères pas un de plus sinon votre mot de passe sera troqué.

Créer le script de démarrage de VNC :

sudo nano /etc/init.d/tightvncserver

Collez cette configuration dans le fichier (récupérer sur internet) :

#!/bin/bash
### BEGIN INIT INFO
# Provides:          tightvncserver
# Required-Start:    $syslog
# Required-Stop:     $syslog
# Default-Start:     2 3 4 5
# Default-Stop:      0 1 6
# Short-Description: vnc server
# Description:
#
### END INIT INFO
# /etc/init.d/tightvncserver


# Carry out specific functions when asked to by the system
case "$1" in
start)
    su pi -c '/usr/bin/vncserver -geometry 1440x900'
    echo "Starting VNC server "
    ;;
stop)
    pkill vncserver
    echo "VNC Server has been stopped (didn't double check though)"
    ;;
*)
    echo "Usage: /etc/init.d/blah {start|stop}"
    exit 1
    ;;
esac

exit 0

Remplacer 1440×900 par la résolution qui vous convient.

Il faut rendre le script exécutable :

sudo chmod +x /etc/init.d/tightvncserver

Stopper VNC :

sudo pkill Xtightvnc

Relancer VNC avec ces nouveaux réglages :

sudo service tightvncserver start

Entrer cette commande afin de démarrer le démon automatiquement :

sudo update-rc.d tightvncserver defaults

Une fois l’ensemble des paramètres validées, redémarrer votre RPI.

sudo reboot

Depuis votre Finder il est possible de se connecter en VNC*, où alors depuis votre client VNC Favoris sur les autres systèmes d’exploitation.

*Nous vous recommandons l’application pour Mac Screens qui permet d’avoir une interface avec toutes les connexions et synchronisée avec les périphériques iOS (iPhone, iPad).

Screens-Edovia

Raspberry-VNC

Voilà un RPi opérationnel que ce soit en graphique ou en ligne de commande pour recevoir vos projets.
Dans le prochain article, nous mettrons en place un serveur VPN.

2 Comments

  • Bonjour,
    Les release depuis novembre 2016 de raspbian ont désactivé le SSH (https://www.raspberrypi.org/documentation/remote-access/ssh/). Pour des raisons de sécurité j’imagine.

    samdesbois 25.12.2016
  • Bonjour,
    Merci pour le tuto concernant la modif du fichier « interfaces » qui m’a permit de me connecter en version LITE sans interface graphique.
    Beau travail.
    Thierry

    THierry GOIN 03.07.2017

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.